Le cas de l'Allemagne

Pour protéger la population et l’environnement, l’amélioration de la qualité de l’air est l’une des priorités politiques. Pour respecter les valeurs limites définies par l’UE, l’état allemand a pris un certain nombre de mesures. Celles-ci sont destinées à moderniser les voitures particulières diesel, les poids lourds ou les bus des transports en commun avec des technologies de post-traitement des gaz d’échappement.

Les zones environnementales qui ont été introduites dans plus de 50 villes allemandes sont particulièrement importantes dans ce processus. D’autres villes suivront dailleurs très prochainement cet exemple. En post-équipant leurs véhicules, les propriétaires de voitures ou les gestionnaires de flottes s’assurent un accès non restreint dans toutes les zones environnementales.

En particulier en ce qui concerne les poids lourds et les bus, la modernisation du véhicule avec un filtre à particules vaut le coup : en raison de ce qu’on appelle la taxe de péage écologique, la contribution financière des entreprises est réduite depuis le 1er janvier 2009 pour les véhicules équipés d’un système filtrant fermé. Et lorsque les transports en commun disposent d’une flotte de bus émettant le moins possible de polluants, ils ont bien mérité leur réputation de montreurs d’exemple en matière de mobilité propre et respectueuse de l’environnement.

www.hjs.com/aftermarkt   |   www.hjs.com/retrofit   |   www.hjs.com/oem   |   www.hjs-motorsport.de   |   www.hjs-tuning.de   |   www.hjs-drm.de