Suisse - liste VERT

La suie provenant du diesel est considérée comme étant une substance cancérigène, d’après la liste de la Suva1 et la directive sur la protection de la qualité de l’air. C’est de là qu’est partie l’exigence nécessaire de minimisation des composantes des émissions en fonction du meilleur état technique des connaissances possible – défini dans la liste VERT2. La "Liste des filtres" (Systèmes de filtres à particules testés pour les moteurs diesel) a été établie par le bureau d’études TTM A. Mayer sur commande de la Suva et du BUWAL3.

La Liste des filtres comprend une présentation et une évaluation des systèmes de filtres à particules actuellement présents sur le marché et qui ont été testés pour leur aptitude à réduire les particules des gaz d’échappement des moteurs diesel dans le cadre du processus de test développé pour le projet d’étude VERT. En outre, le rapport fait référence aux techniques et processus de contrôle dont l’utilisation définit la vérification des performances des filtres à particules sur le terrain.

L’utilisation de filtres à particules sur des machines de chantier avec moteur diesel peut être exigée par les autorités compétentes en regard de la directive de protection de la qualité de l’air. Ceci est basé sur l’article 4 et sur le paragraphe 88 de l’annexe 2 de la directive, ainsi que sur la règle de minimisation concernant la suie cancérigène et l’état des émissions de PM10. La demande s’applique principalement pour les gros chantiers ainsi que pour les chantiers situés à proximité d’axes routiers importants ou de zones très habitées, de manière à ce que la pollution due à la suie cancérigène soit réduite de manière significative pour les habitants voisins de ces zones de chantier.

Les études approfondies du projet VERT (1993-1998), qui ont inclus également une expérience sur le terrain d’une durée de deux ans (bien que certains filtres aient été testés sur une durée de 7.000 heures), ont montré que les systèmes de filtres à particules actuels, fabriqués dans différents matériaux filtrants et utilisant différents procédés de régénération, sont adaptés au contexte, y compris pour l’utilisation la plus rude possible sur des machines de chantier, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur des tunnels.

En outre, les études ont montré que les filtres à particules sont actuellement la solution la plus efficace pour réduire les émissions de particules des moteurs diesel, et ce qu’il s’agisse des émissions en masse ou en nombre de particules. En particulier, la preuve a été apportée que de tels filtres sont en mesure de réduire également les particules les plus fines : pour les particules de l’ordre de 300 nm (c’est-à-dire les particules qui pénètrent le plus profondément dans les poumons), le taux de filtration est supérieur à 99 %.

1SUVA: Schweizerische Unfallversicherungsanstalt - Centre d’assurance suisse contre les accidents
2VERT: Verminderung der Emissionen von Realmaschinen im Tunnelbau - Réduction des émissions de machines réelles lorsd de la construction de tunnels
3BUWAL: Bundesamt für Umwelt, Wald und Landschaft - Office Fédéral de l’Environnement, des Forêts et de l’Agriculture, devenu depuis le BAFU ("Bundesamt für Umwelt" – Office Fédéral de l’Environnement)
www.hjs.com/aftermarkt   |   www.hjs.com/retrofit   |   www.hjs.com/oem   |   www.hjs-motorsport.de   |   www.hjs-tuning.de   |   www.hjs-drm.de